Baptiste Chetail : patients formateurs en orthophonie / 24 mai 12h

Le patient formateur auprès des étudiants en orthophonie : étude compréhensive sur la non-reconduction d’interventions de patients en T.D. de Laryngectomie Totale

Soutenance du mémoire de CHETAIL Baptiste (directeurs de Mémoire : CHAPUIS Solveig, LECHOPIER Nicolas)

24 mai 2018, 12h, Salle des Pas Perdus

Résumé : Au sein de plus en plus d’universités des domaines médical et paramédical interviennent
des patients formateurs auprès des étudiants. Leurs objectifs principaux sont de
transmettre aux futurs soignants leurs savoirs expérientiels issus de leur vécu de la
maladie et de les sensibiliser à la relation thérapeutique. Cependant, nous observons que
certaines de ces interventions ne sont pas reconduites d’une année sur l’autre. L’objet de
notre étude compréhensive est de mettre à jour les facteurs ayant empêché la poursuite
d’interventions de patients formateurs à partir de la rentrée de septembre 2015 dans le
cadre de cours en Laryngectomie Totale au sein d’une école d’orthophonie.

Méthode : Passation de trois entretiens individuels d’explicitation auprès d’une patiente
formatrice Laryngectomisée Totale et de deux orthophonistes formatrices dont une ayant
vécu les interventions du point de vue étudiant. Réalisation d’une frise chronologique avec
chacune de ces personnes. L’analyse des données qualitatives recueillies est thématique
et s’articule autour de deux bases théoriques : la conception systémique de
Bronfenbrenner et le triangle pédagogique S.O.M.A. de Rézeau.

Résultats et Conclusions : La masterisation de la formation des futurs orthophonistes,
initialement effectuée en quatre ans, implique une restructuration profonde à plusieurs
échelles. Cet élément contextuel apparaît comme étant le facteur prédominant à l’origine
de la non reconduction des interventions de patients laryngectomisés auprès des
étudiants en orthophonie à partir de septembre 2015. D’autres fragilités émergent et
peuvent mettre à mal le dispositif : (i) une institutionnalisation ambiguë des interventions
ainsi que des patients formateurs, (ii) un manque de préparation en amont sur les objectifs
pouvant provoquer une dispersion dans la posture des acteurs et (iii) une appréhension
des étudiants. L’analyse des entretiens précise que ces interventions de patients ont pour
vocation de dédramatiser les prises en charge des personnes laryngectomisées, et donc
de réaliser un travail sur les représentations des étudiants.

Mots clés : patient formateur, laryngectomie, savoir expérientiel, orthophonie, étudiants,
institutionnalisation, relation pédagogique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.